~ Mon compte ~

Evolvent, DespairHate
Covent Garden @ Eragny
le 03/05/2014
Publié le 17/05/2014, par Stef
Non, ceci n'est pas le report d'un concert se passant à Londres mais celui d'un se déroulant dans une salle un peu paumée en banlieue parisienne, à Eragny pour être plus précis. Salle d'une structure faisant également studio de répétition et proposant très régulièrement des concerts metal, le Covent Garden hébergait ce soir une affiche 100% chant féminin. Autant dire que Les Autres Mondes se devait d'être présent.

Malheureusement, weekend prolongé et salle excentrée de Paris ont fait que peu de monde a répondu présent. Fort dommage et un peu triste du coup.

Bref, entrons maintenant dans le vif du sujet car les groupes ont malgré tout joué le jeu et c'est avec ANATURNA que la soirée a débuté. Jeune groupe proposant un metal atmosphérique aux structures progressives. Assez calme dans l'ensemble même si le groupe haussait parfois le ton. Emmené par la douce voix de Taos, ANATURNA nous a fait voyager pendant une bonne demie-heure avec d'agréables mélodies agrémentées de quelque solos. A noter une influence orientale sur le dernier morceau proposé ce soir, une piste à éventuellement creuser pour la suite.C'est en tout cas celui que j'ai préféré, donc parfait pour finir le show. Toujours est-il qu'on se rendait parfois bien compte que le groupe manquait un peu d'assurance mais l'ensemble tenait parfaitement la route. Au final, je n'avais jamais entendu parler d'eux et ce fut une bonne découverte qui a impeccablement débuté la soirée.

Après un rapide changement de plateau, c'est au tour de DESPAIRHATE de prendre la suite pour ce qui fut leur premier passage près de la capitale. Autant dire qu'après ANATURNA, le style changea radicalement. Les nancéens nous ont balancé un heavy/symphonique sévérement burné et ont envoyé la sauce sans temps mort. Du lourd. Nyx Violet a assuré un chant dynamique, épaulé par un chant masculin malheureusement parfois en retrait. Plus généralement, le son flirtait dangereusement avec le brouillon. Cela s'est un peu amélioré par la suite et ne m'a pas empêché de passer un excellent moment. Le groupe s'est bien éclaté sur scène et nous a transmis sa joie d'être là. Ca faisait plaisir à voir et à entendre. Encore une fois, dommage pour le peu de public mais DESPAIRHATE a démontré qu'il avait les armes pour enflammer des salles bien plus remplies. En tout cas c'est tout le bien que je leur souhaite.

Encore un groupe que je ne connaissais pas avec BRING ME ETERNITY qui arriva sur scène devant un public un peu plus conséquent. Jeune formation originaire de Grenoble, ils faisaient eux aussi leur premier passage en région parisienne. Pratiquant un style un peu particulier entre sympho et metalcore, j'ai eu un peu plus de mal à entrer dans leur show. Il faut dire que leur jeu de scène, pour le coup plus versé dans le côté "core", du moins en début de set, n'a sans doute pas aidé. Oui, je ne suis pas vraiment fan du genre. Cela dit, le groupe a rapidement plutôt versé dans le sympho. A noter d'ailleurs une reprise d'EPICA (Unleashed il me semble), risquée mais honorable et un piano/voix sympathique. Il aurait d'ailleurs été dommage de ne pas mettre en avant la belle voix de Lyriel. Bref, à priori par forcément client de ce mélange des genres, il y avait pas mal de bonnes choses et le concert est passé comme une lettre à la poste. Mauvaise nouvelle en finalisant ce report, j'ai vu que l'avenir de BRING ME ETERNITY était incertain... A suivre donc, car il y avait des pistes à creuser.

Pour finir la soirée, c'est EVOLVENT qui a débarqué sur scène. Alors j'avoue n'avoir jamais vraiment pris le temps d'écouter comme il faut, mon collègue Le Renard les suivant davantage. Pas une excuse pour autant et grave erreur, heureusement réparée. Ils venaient ce soir présenter Human Instinct, leur nouvel EP fraîchement sorti le jour même. Le set des franciliens fut bien évidemment agrémenté d'anciens morceaux ce qui nous a permis de noter l'évolution prise par le groupe. Du coup, il en est ressorti une setlist assez variée alternant entre metal mélodique et titres plus orientés gothique/doom. L'ensemble du groupe semble à l'aise, emmené par une Emma qui essaiera tant bien que mal de faire participer le public. EVOLVENT a ponctué son set de petit plus sympathiques, par exemple la clarinette de sortie sur un titre. Malheureusement, elle ne se sera pas vraiment fait entendre. Plus tard, Stéphanie, chanteuse de PYRAH, est venue sur scène pour un petit duo. Puis, l'heure du dernier morceau venu, Emma annonce qu'il sera filmé et utilisé pour un prochain clip. De quoi bien terminer la soirée.

Une bien belle soirée dont le seul bémol fut véritablement le peu de monde présent et un son pas toujours au top. En tout cas, des groupes que je vous encourage à suivre et à aller voir en live.