~ Mon compte ~

The Last Embrace, G. Nova
La Loge @ Paris
le 22/02/2014
Publié le 04/03/2014, par Stef
En ce samedi 22 février, direction Paris pour assister au concert acoustique de The Last Embrace (ce sera la sixième fois pour Bruno) puis au concert de G.Nova pour le lancement de Misen, leur nouvel EP.

En attendant Stef, coincé dans les bouchons..., Bruno croise Olivier, le guitariste de The Last Embrace, avec qui il tape la discute.

Quelques minutes plus tard arrive Stef et c'est parti pour aller grignoter quelque chose à une cinquantaine de mètres de la salle. News musicales et futurs concerts furent les sujets de discussions principaux. Bref.

Rendez-vous à La Loge, salle atypique dans le onzième arrondissement. Caché derrière une porte en bois, une immense cours s'offre à nos yeux avec un bâtiment tout en rectangle à plusieurs étages. Un ami batteur nous rejoint et nous rentrons dans cette fameuse Loge, pouvant contenir une bonne soixantaine de personnes, voire plus. Configuration assise pour cette salle avec des bancs par pallier. Du coup, on voit relativement bien de partout.


The Last Embrace (par Lechevalierdacier)
Voici que le set acoustique de The Last Embrace commence en version minimaliste encore pour cette fois, juste guitare et chant. Déjà les conditions sont meilleures par rapport à quelques dates précédentes où j'ai pu les voir! Je les ai vu dans des coins de bars, sous des bars (si si, fallait passer par les wc pour accéder à la salle?)

Switch on est enchainé à Inside. Vu la qualité du son et que Sandy a l'air d'être en voix, cela nous promet un joli concert. Les premiers accords de Mother retentissent ensuite dans la salle. Il faut saluer le talent d'Olivier jouant avec ses nombreuses pédales ce qui lui permet d'enregistrer en direct ses parties de guitares et de les mettre en boucle pour pouvoir jouer d'autres mélodies par dessus.

Nous avons droit à la reprise de Syd Matters, Obstacles déjà jouée sur quelques dates.
Superstions est un nouveau morceau prévu pour le futur album. J'ai hate d'entendre la version électrique. S'ensuit Aerial qui vient déjà clôturer ce merveilleux concert.

Du moins c?est ce que nous croyons mais le groupe a le droit à quelques minutes de plus. Rappel donc, et on nous propose deux chansons au choix. C'est Roads de Portishead qui l'emporte haut la main. Et que dire de son interprétation tout simplement magnifique ce soir là. La plus belle version que j'ai pu entendre à ce jour.

Pour anecdote le groupe à vendu tout son stock prévu de l'album acoustique Essentia et il y avait encore de la demande. (NdStef : je confirme, j'en ai pas eu).

Setlist
01. Switch on-Inside
02. Mother
03. Obstacles (Syd Matters)
04. Superstitions
05. Aerial
06. Roads (Portishead)




G.Nova (par Stef)
Après un court changement de plateau, G.Nova effectue son retour sur scène dans une salle parisienne après quelques années d'absences. Le temps pour eux de préparer Misen, leur nouvel EP dont tous les titres seront joués ce soir et d'adapter quelques anciens morceaux afin qu'ils collent mieux à leur univers actuel.

Et cet univers, le groupe nous y entraine pendant près d'une heure avec en toile de fond des vidéos à l'aspect assez contemplatif collant parfaitement à leur musique. Très à l'écoute, le public s'est laissé bercer au gré de sonorités d'inspirations asiatiques mélangées à des influences plus folk/rock et parfois réhaussées par une guitare électrique.

En parlant d'inspiration asiatique, le groupe nous présente le shamisen, un instrument tradionnel japonais à trois cordes, ressemblant à un luth, qu'ils ont ramené de leur voyage au Japon en 2009. Il en sort un son dans la plus pure tradition asiatique et apportant un réel plus.

Le son de la salle est impeccable et permet de nous immerger pleinement dans ces atmosphères oniriques, poétiques et parfois un peu sombre. Le chant alterne entre Yume et Kowasu pour apporter des sensibilités différentes.

Le groupe nous gratifie de reprises atypique avec le thème principal du jeu Chrono Cross et celui du film d'animation Princesse Mononoke. Reprises somme toute fort cohérentes et à propos dans l'univers développé par G.Nova.

Le temps passe vite, trop vite, et la fin approche alors que nous serions bien resté dans ce voyage hors du temps. G.Nova a assuré une très belle prestation et il est certain que je retournerai les voir. Je vous encourage d'ailleurs fortement à en faire de même.

Setlist
01. Niji iro no taki
02. Hyôryû
03. Le Bosquet aux papillons
04. Genbaku
05. Misen san
06. Reprise Tides of time thème du jeu Chrono Cross
07. Yuki no furishikiru
08. Reprise Mononoke Hime - chanson du film Princesse Mononoke
09. Seika