~ Mon compte ~

The Gathering
Entretien avec René Rutten, Paris, 14/02/2010
Publié le 14/02/2010, par le_renard
LAM : "Cela fait déjà plus de deux ans que Silje a rejoint le groupe. Que penses-tu de ce changement de chanteuse ?"
René : Et bien en fait, nous n'avons pas vraiment eu le choix... Anneke a quitté le groupe, ce n'est pas comme si nous l'avions virée. Au moment de la remplacer, nous avons reçu énormément de démos. Beaucoup de filles et d'hommes nous ont envoyé leurs démos en disant "voilà ce que je chante, et j'aimerais chanter dans ton groupe". Silje aussi, d'ailleurs. Nous en avons sélectionnés quelques unes, celles pour lesquelles nous voulions essayer. Silje s'est montrée remarquable, absolument parfaite. Et nous avons dit "ok, tu vas travailler avec nous". Nous lui avons demandé de venir aux Pays-Bas pour lui présenter ce que nous allions faire, ce que nous attendions d'elle. Nous avons discuté de l'avenir, de la tournée. C'est de là que tout a commencé. Et puis nous lui avons envoyés certaines de nos chansons en lui demandant de les interpréter. Nous avons beaucoup apprécié le résultat! Ce n'est pas vraiment la même chose qu'avec Anneke, mais ce n'est pas non plus totalement différent. Elle atteint un juste milieu, et c'est précisément ce que j'aime! Ca fonctionne très bien ainsi et je me suis qu'il n'était pas nécessaire de continuer à chercher quelqu'un d'autre.

LAM : "Comment est-elle impliquée dans The Gathering ?"
René : Silje écrit les paroles, je pense que la majorité des chanteurs/chanteuses veulent écrire leurs propres paroles. Bien sûr, nous avons nos propres idées sur ce que nous souhaitons, et nous travaillons sur les chansons dans ce sens. Mais nous laissons Silje poser ses mots, comme c'était déjà le cas avec l'ancienne chanteuse. Ainsi, les sentiments transmis dans les paroles reflètent les pensées quotidiennes, ce à quoi tu penses, un film que tu as vu, les émotions que tu ressens. Nous écrivons la musique, elle écrit les paroles et les principales lignes de voix, et nous travaillons ensemble en studio pour coupler tout cela. C'est je pense le travail de chaque chanteur.

LAM : "Comment ont réagi les gens en écoutant The West Pole ?"
René : Vraiment très bien, et c'est assez surprenant! Les gens considèrent qu'il s'agit toujours de The Gathering, même si le fait d'avoir perdu une chanteuse telle que Anneke est un événement très important... Mais depuis nous avons prouvé le contraire : The Gathering est aussi de la musique, et pas seulement une voix. C'est ce que nous essayons de montrer. C'était assez dur de travailler sur le nouvel album. Nous avons d'abord fini toutes les chansons, et ce n'est qu'après que nous avons ajouté le chant par-dessus. Normalement nous travaillons la musique et le chant en même temps, les idées viennent avec les mélodies, c'est comme ça que nous construisons une chanson. Mais là, nous avons construit les chansons, et ensuite ajouté la voix. On fonctionne un peu à l'envers. Mais ça marche aussi! Et sans forcément investir un gros budget dans l'enregistrement, parce que un, les gens malheureusement téléchargent, et deux, ça va marcher ainsi, peut-être est-ce que nous allons vendre seulement 3000 CDs, tu peux jamais savoir. Et puis au final, tu sais, "The West Pole" s'est mieux vendu que l'album "Home"! Donc on se dit que "The West Pole" est meilleur. J'étais vraiment surpris car de nombreuses chroniques étaient vraiment positives. Bon, bien sûr, il y en a beaucoup qui veulent le retour d'Anneke, mais quoi! Ce n'est pas ma faute, je n'y suis pour rien. Elle est parti de son propre gré. Et puis finalement je suis plutôt content de sa décision, elle devenait un peu... "fainéante". Et nous voulions quelqu'un qui ait vraiment envie de se battre pour faire quelque chose de bien.

LAM : "Comment se passe la tournée ?"
René : Et bien, nous sommes maintenant en tournée depuis deux semaines, quasiment trois. Et... nous avons eu froid! Nous avons commencé cet hiver en Allemagne et en Pologne, et certains étaient en plein air! C'était absolument génial à faire, mais il faisait vraiment très froid. On tombait malade très facilement, j'ai d'ailleurs moi-même été malade un jour, ça craint. Mais sinon la tournée se passe vraiment très bien. Et nous adorons toujours autant, après toutes ces années. Déjà parce que nous en sommes toujours capables, et puis on y va "à l'instinct" comme quand nous étions plus jeunes, on se rend sur place et on verra bien ce qu'il va se passer. Et au final ça se passe toujours très bien.

LAM : "Aurais-tu une anecdote amusante pendant cette tournée, sur scène ou en coulisses ?"
René : Des anecdotes amusantes, il y en a constamment. Tu sais, deux groupes dans un bus, c'est la fête tout le temps! Quasiment tous les soirs c'est à 6h du matin que l'on va se coucher.

LAM : "Tu dois être épuisé ??"
René : Oh je ne fais pas ça tous les jours, je n'en ai plus la capacité... Et je ne suis pas le seul! Et puis... Après avoir joué pendant plus d'une heure, rassemblé et rangé le matériel dans le bus, on passe un Black Sabbath. C'est le premier album que nous jouons. Puis nous allons vers la prochaine ville pour une nouvelle date. C'est à peu près comme ça que se passe la tournée.

LAM : "Ce soir c'est la dernière date de la tournée, que prévoyez-vous de faire ensuite ?"
René : En effet, ce soir à Paris c'est la dernière date de la tournée avec Autumn. Ensuite dans une semaine et demie nous avons également deux dates en Grèce, puis début mars nous avons quatre concerts hollandais. Ensuite, ce sera probablement quelques festivals d'été, mais rien n'est encore vraiment confirmé. On ne fait pas de club-shows pendant l'été, car la plupart des clubs ferment pendant l'été à cause des festivals justement. Je ne pense pas que l'on fera énormément de festivals, sauf si on nous le demande, alors dans ce cas ce sera ok, mais je pense que l'on va plus se concentrer sur un nouvel album. C'est vraiment important pour moi, je le sens bien de le faire dès maintenant.

LAM : "As-tu déjà commencé à travailler dessus ?"
René : Bien sûr, chaque jour je travaille dessus. J'ai déjà des idées et des thèmes, peut-être quelque chose de "heavy", même si je ne suis pas sûr de pouvoir faire quelque chose comme ça. Mais c'est ce que je ressens actuellement, j'ai envie de choses plus "heavy".

LAM : "J'ai hâte, parce qu'à chaque fois, vous sortez un album meilleur que le précédent. Avant chaque sortie d'album, je me dis "mais comment pourront-ils faire encore mieux?". Et pourtant, à chaque fois vous faites mieux."
René : Je ne pense pas vraiment que ce soit un meilleur album, mais plutôt un album différent, relatif au moment présent. Parce que à l'époque dans laquelle nous vivons actuellement, tous les deux ans beaucoup de choses changent. Les idées, la politiques, les pays, tout change. Entre les deux ou trois années qui séparent deux sorties d'albums, beaucoup de choses changent pendant cet intervalle de temps. Et quand on sort un nouvel album, il est plus actualisé, plus à jour. Tu trouves à l'intérieur des sentiments du moment présent. C'est pourquoi on parle de la musique des années 70, des années 80... Mais aussi les vêtements! Tout se développe si vite. Idem dans l'industrie du cinéma! Maintenant on fait des films assistés par ordinateur, ce que l'on ne faisait pas avant, et on obtient des résultats absolument fascinants! Avant nous avions les vieux Star Wars, on se demandait comment c'était fait. Mais aujourd'hui on les considère déjà comme des vieux films. Si tu regardes aujourd'hui par exemple Avatar, tout en 3D avec les lunettes, et le son surround! Incroyable les progrès qui ont été réalisés! Quelle sera la prochaine étape? C'est comme les deux derniers épisodes de Harry Potter, qui seront en 3D! Tout est en train de se développer à une vitesse fulgurante. C'est pareil pour la musique. L'enregistrement de la musique. Tu dois être ouvert avec ça et travailler avec les nouvelles technologies.

LAM : "Un denrier mot pour nos lecteurs ?"
René : Aimez la vie et appréciez ce que vous avez.