~ Mon compte ~

Epica
Pays-Bas
Heavy Metal Symphonique
2002

http://www.epica.nl

~ Membres ~
Mark Jansen : Guitare, Chant
Coen Janssen : Claviers
Simone Simons : Chant

Simone Simons

Projets actuels : Epica
Anciens projets :
Influences : Nightwish, Rammstein, Samael, Kamelot, After Forever,...

Présentation

Pour Simone, la musique est toute sa vie. A 10 ans, elle prend des cours de flûte, puis plus tard des cours de chant pop/jazz. Le déclic arrivera à l'écoute d'Oceanborn de Nightwish, à l'âge de 14 ans. C'est à partir de ce moment là qu'elle décide de prendre des cours de chant classique. Elle s'inspire vocalement de Tarja Turunen, ex-chanteuse de Nightwish, mais également de Cristina Scabbia (Lacuna Coil).

En 2002, alors qu'elle était la petite amie de Mark Jansen, elle intègre Epica. Elle écrira certains textes pour le groupe.

Elle participe à de nombreux projets : The Haunting, tiré de l'album The Black Halo de Kamelot, Everytime It Rains avec Primal Fear, Blücher, toujours avec Kamelot, tiré de l'album The Ghost Opera, Web Of Lies dans 01011001 d'Ayreon. Elle participe également à l'opéra-rock Equilibrio avec le groupe Xystus et au dernier album de Kamelot, Poetry For The Poisoned.

Ariën Van Weesenbeek : Batteries
Isaac Delahaye : Guitares
Rob Van Der Loo : Basse
Anciens membres :
Yves Huts : Basse
Jeroen Simons : Batterie
Ad Sluijter : Guitare
Helena Iren Michaelsen : Chant

Helena Iren Michaelsen

Projets actuels : Imperia, Angel
Anciens projets : Trail Of Tears, Sahara Dust
Influences : The Doors, Black Sabbath, Björk, etc. (musique des années 70 et 80)

Présentation

Helena Iren Michaelsen est née en Norvège.

Elle a commencé à chanter dans des choeurs d'église.

En 1997-1998, elle remplace Ales Vik au chant dans le groupe de gothic metal norvégien Trail Of Tears.
On l'entend sur trois enregistrements du groupe : la demo 'When Silence Cries...' (mai 1997) et les deux albums 'Disclosure In Red' (novembre 1998) et 'Profoundemonium' (mai 2000).
Après la sortie de 'Disclosure in Red', le groupe tourne en Europe avec Tristania, The Sins Of Thy Beloved, Siebenbürgen et Antichrisis.
Helena quitte le groupe en 2000, peu après la sortie de 'Profoundemonium'.

Elle a ensuite chanté sur l'album 'Infinity Of Chaos' du groupe Black Horizon en 2002, avant d'intérgrer Sahara Dust (le nouveau projet du guitariste Mark Jansen après son départ d'After Forever) la même année.
Une demo, 'Cry For The Moon', devait sortir en juillet 2002, mais a été retardée par le départ du groupe d'Helena et d'Iwan Hendrikx (batteur).
Helena et Iwan ont quitté Sahara Dust pour partir en Norvège, sans jamais avoir fait de concerts ce groupe.

À leur retour au Pays-Bas, en 2003, ils fondent Imperia.

Le groupe sort son premier album, 'The Ancient Dance Of Qetesh', en octobre 2004.

En 2005, Helena fonde un nouveau projet avec les membres d'Imperia : Angel. Le premier album de ce projet, intitulé 'A Woman's Diary - Chapter I', est sorti au printemps la même année.

Le second album d'Imperia est sorti, quant à lui, le 23 mars 2007. Il s'intitule 'Queen of Light'.

Helena choisit maintenant elle-même les personnes avec qui elle travaille.
Dans Imperia et Angel, c'est elle qui s'occupe des lignes de chant et des textes.

Elle vient de réemménager en Norvège, son pays natal.

~ Biographie ~
Topic du groupe sur le forum : ici

L'histoire commence le 2 avril 2002, jour où Mark Jansen leader d'After Forever est contraint de quitter le groupe. Celui-ci se penchait alors déjà sur un projet parallèle qui devient alors son groupe principal dès son départ. Le groupe s'appelle alors « Sahara Dust ». Trois jours après il contacte Ad Sluijter, un ami de la période After Forever, qui hésite alors à intégrer un second groupe, mais qui finalement après discussion, accompagne Mark dans son projet. La chanteuse Helena Iren Michaelsen rejoint ensuite le groupe, tout comme le batteur Ivan Hendrickx. C'est au tour de Coen Janssen et de Yves Huts de s'ajouter à la formation après audition, respectivement les 1er mai et 15 juin 2002 ; Sahara Dust est maintenant au complet.
Mais peu de temps après Helena puis Ivan décident de quitter le groupe, alors que le groupe est prêt a enregistrer une démo. Simone Simons, jeune soprano alors agée de 17 ans réalise quelques sessions avec le groupe avant de se joindre définitivement à l'équipe le 1er octobre 2002. Enfin le nouveau batteur Jeroen Simons complète l'effectif le 15 octobre, deux semaines seulement avant l'enregistrement de la première démo de Sahara Dust. « Cry for the Moon » est ainsi achevée en novembre 2002 et permet au groupe de décrocher un contrat chez Transmission Records grâce à la confiance qu'avait la compagnie en Mark pour l'avoir connu avec son précédent groupe. Cependant, avec les départs des membres d'origine, le groupe se sent dans l'obligation de changer de nom et y sera encouragé par la maison de disque. C'est lors d'une séance d'enregistrement en écoutant le nouvel album de Kamelot que le groupe se rend compte que le titre de cet album colle parfaitement avec leur musique. C'est ainsi qu'est né le groupe Epica.
Epica donne alors son premier concert en Hollande le 15 décembre 2002 à Tilburg, jour de l'anniversaire de Mark, qui ne pouvait rêver mieux que d'ouvrir pour Anathema dans une salle d'une telle renommée pour lancer une carrière. En février 2003, le groupe entre en studio dans le but d'enregistrer son premier album. Pendant l'enregistrement le groupe prend le temps de donner quelques concerts dans son pays et joue pour la première fois à l‘étranger le 26 avril 2003 à Bruxelles en Belgique. C'est le 23 mai 2003 que sort « The Phantom Agony ». Il ne faut pas longtemps pour que leur musique commence à plaire et alors qu'ils commencent à prendre de l'expérience grâce aux concerts et petits festivals en Hollande, ils sont invités à jouer au festival de Raismes le 13 septembre en France. C'est depuis ce jour, le début d'une grande histoire d'amour entre la France et Epica. Lors de cette prestation, la plupart des médias français sont présents et décèlent immédiatement un potentiel énorme dans cette formation. Le public aussi ne s'y trompe pas et Epica est accueilli d'une manière très chaleureuse. Dans le Benelux le succès les attend également, c'est pourquoi ils effectuent de nombreux concerts chez eux et quelques uns en Belgique, notamment au festival Metal Female Voices. Mais c'est réellement le 28 octobre 2003 qu'Epica réalise la voie sur laquelle ils sont engagés. En effet, pour leur retour en France, ils sont chargés d'ouvrir pour le groupe Hollandais le plus populaire chez nous, Within Temptation au Disney Village. Et c'est devant 2000 personnes qu'Epica fait très forte impression, malgré leur jeunesse et les progrès qu'ils se doivent d'effectuer.
L'album « The Phantom Agony » grimpe alors jusqu'à la 52ème position des charts généralistes aux Pays-Bas, et Epica se voit de ce fait récompensé de l' « Essent Prize » qui est le prix du meilleur nouveau talent. De cet album sont ainsi tirés plusieurs singles : « The Phantom Agony » , éditée pour l'occasion en passant de 10 à 4 minutes, qui donne lieu à l'enregistrement d'un clip. Puis « Feint » qui elle aussi est accompagnée d'une vidéo, et enfin « Cry For the Moon ». On peut découvrir sur ces singles des versions inédites des chansons et d'autres enregistrements qui ne figurent pas sur l'album. Parallèlement, le groupe joue pour une radio hollandaise accompagné de choeurs et d'un orchestre. Epica décide d'en conserver l'enregistrement, pour le sortir en DVD sur le marché. Le titre « We Will Take You With Us » en est extrait de la chanson « Façade of Reality ». Simone, fait de son côté une apparition sur l'Opera Metal d'Aina en poussant quelques vocalises. Epica continue de se produire un peu partout en France, en Allemagne, en Pologne, en Espagne et bien sur au Benelux devant des audiences au nombre variable mais toujours présentes. Dès l'été 2004, ils sont demandés dans les plus grands festivals d'Europe. C'est ainsi qu'ils se produisent devant des publics conséquents, entre autres au festival de la Rotonde, au Wave Gothic Treffen, au Lowland Festival, et au Graspop Metal Meeting.
Fin juin 2004, le groupe se concentre également sur le successeur de son premier album sorti depuis plus d'un an, tout en continuant de donner des concerts, et c'est après la période des festivals d'été, que le groupe effectue sa première vraie tournée européenne en tête d'affiche. Ils se produisent ainsi dans des pays où ils n'avaient encore jamais eu l'opportunité de jouer, comme le Portugal, la Suisse et l'Autriche. Cela ne les empêche pas de revenir vers ceux qui ont fait d'eux ce qu'ils sont et ils jouent ainsi plusieurs dates en France, en Espagne, en Hollande et en Allemagne. La tournée dans ce dernier pays leur vaudra d'ailleurs le « Music X port Prize 2004 ».
Après avoir conquis l'Europe entière, Epica s'envole en décembre pour donner une dizaine de concerts au Mexique, une consécration pour un groupe qui en à peine un an a réussi à se forger une image que d'autres mettent des années à bâtir. Ce succès s'explique aussi par le nombre important de concerts donnés, de l'expérience acquise et des progrès effectués par tous les musiciens. De retour en Europe, ils poursuivent leur tournée jusqu'au début mars 2005, profitant de quelques breaks pour peaufiner leur second album. Au cours de cette tournée, le public aura notamment eu la chance d'entendre certains nouveaux morceaux, présents sur le futur opus du groupe. Ces titres étaient « Dance of Fate », « The Last Crusade », « Solitary Ground » et « Quietus ».
A peine quelques jours de repos et revoilà Epica qui repart sur les routes pour une nouvelle tournée européenne, mais en tant que première partie du groupe à l'origine de leur nom, Kamelot. Ils seront également épaulés par le projet solo du chanteur de Stratovarius, Timo Kotipelto. Sur une vingtaine de dates, Epica décide de réduire son set au plus efficace de sa discographie tout en présentant un avant goût de son album à paraître au public. Simone profite aussi du set de Kamelot pour jouer en live, le duo enregistré avec Roy Khan sur le titre « The Haunting (Somwhere in Time) » issu de l'album « Black Halo », et Mark pousse quelques grunts en remplacement de Shagrath (Dimmu Borgir) sur « March of Mephisto ». Pour son dernier concert du Phantom Agony tour, Epica a choisi la France, au Metal Therapy Festival le 16 avril 2004, où ils jouent juste avant Samael et Therion. Symboliquement, « Adyta » y est jouée en introduction pour la toute dernière fois.
Le 21 avril, le successeur de « The Phantom Agony », « Consign to Oblivion » sort chez Transmission Records. Sur cet album, on perçoit la maturité acquise par Epica ainsi que les progrès effectués. On y trouve les 4 titres joués en live, mais aussi un duo avec Roy Khan de Kamelot sur « Trois Vierges ». La sortie du single « Solitary Ground » suit immédiatement celle de l'album. On y retrouve une chanson inédite en plus des bonus traditionnels. Epica ne perd pas de temps et donne quelques concerts auw Pays-Bas pour rôder ses nouveaux morceaux avant de partir sur la route des festivals d'été. Le premier gros rendez-vous est le Pinkpop festival où le show est filmé en prévision d'un futur DVD. Quelques concerts encore, puis le Graspop Metal Meeting en Belgique où le groupe se produit sur la Main Stage, devant la plus grande affluence de sa jeune carrière. Dans la fosse, 25 000 personnes assistent au concert qui se conclut par « Consign to Oblivion » et Epica laisse alors aux groupes qui les suivront (Kamelot, Accept, Slayer, Slipknot !!!) un public brûlant qui vient de leur faire vivre un moment unique. Simone et Mark font également leurs traditionnelles parties de chant pendant le concert de Kamelot. Epica repart aussitôt pour donner quelques grands concerts, notament au Fury Fest en France.
Durant toute la période allant de fin 2004 à été 2005, et parallèlement à la promotion de leur dernier album, le groupe doit également faire face à la demande de la société de production « Roxy Movies » qui demande à Mark d'écrire la Bande Originale de leur film « Joyride ». C'est avec l'aide de Yves, Ad et Coen que Mark se lance dans la composition et l'enregistrement de « The Score ». En plus de la bande son qui servira au film, The Score contient assez de matériel pour devenir un album à part entière. On y retrouve aussi quelques morceaux déjà connus d'Epica, comme « Trois Vierges » dans une version chantée par Simone seule, ou encore « Solitary Ground » et « Quietus ».
La production est en cours de finalisation, et The Score doit sortir le 8 septembre prochain. Le nouveau single tiré de « Consign to Oblivion », « Quietus » est également prévu pour septembre. « Consign to Oblivion » a pointé à la 12ème position des charts généralistes hollandais, ce qui prouve bien que le succès du groupe n'a pas encore trouvé d'obstacle. Une nouvelle tournée européenne en tête d'affiche attend Epica cet automne, tournée durant laquelle de nombreuses dates sont prévues en France où vous pourrez venir voir de quoi ils sont capables. En décembre le groupe partira à nouveau pour l'Amérique du Sud, pour leurs premiers concerts au Brésil où ils enregistreront en vue de leur futur DVD. Enfin l'écriture du 3ème album à déjà commencé, ce qui laisse prévoir un album dans les 2 ans à venir.

Biographie réalisée par : http://www.thefrenchcrusade.net

Le 7 septembre 2007 sort The Divine Conspiracy chez Nuclear Blast, maison de disques de Nightwish et d'After Forever entre autres. Leur tournée les amène à jouer en Europe mais également en Amérique, accompagnée des Finlandais Amberian Dawn et des Français Kells.

Juin 2008 : le groupe participe au Miskolc Opera Rock Show, accompagné de l'Extended Remenyi Ede Chamber Orchestra et des choeurs du Miskolc National Theatre. Ce concert est enregistré et sort sous le nom de The Classical Conspiracy, composé de deux CD : le premier est le set classique avec des reprises de thèmes classiques, de medleys de musiques de films et de quelques chansons d'Epica, le second est entièrement consacré au set du groupe.

Le 16 décembre 2008, Ad Sluijter annonce son départ du groupe sur sa page Myspace, et le groupe suivra en déposant un message sur le site officiel annonçant qu'ils espéreraient lui trouver un remplaçant rapidement. Le mois suivant, le nom d'Isaac Delahaye est donné officiellement.

Le 16 octobre 2009 sort l'album Design Your Universe.
~ Discographie ~
The Quantum Enigma
Nuclear Blast
2014
01. Originem
02. The Second Stone
03. The Essence of Silence
04.Victims of Contingency
05. Sense Without Sanity (The Impervious Code)
06. Unchain Utopia
07. The Fifth Guardian (Interlude)
08. Chemical Insomnia
09. Reverence (Living in the Heart)
10. Omen (The Ghoulish Malady)
11. Canvas of Life
12. Natural Corruption
13. The Quantum Enigma (Kingdom of Heaven part II)

Requiem for the Indifferent
Nuclear Blast
2012

Lire la chronique
1. Karma
2. Monopoly on Truth
3. Storm the Sorrow
4. Delirium
5. Internal Walfare
6. Requiem for the Indifferent
7. Anima
8. Guilty Demeanor
9. Deep Water Horizon
10. Stay The Course
11. Deter the Tyrant
12. Avalanche
13. Serenade of Self-Destruction

The Classical Conspiracy
Nuclear Blast
2009

Lire la chronique
Disc 1
01. Palladium
02. Dies Irae 
03. Ombra Mai Fu
04. Adagio
05. Spiderman Medley
06. Presto
07. Montagues & Capulets
08. The Imperial March
09. Stabat Mater Dolorosa
10. Unholy Trinity
11. In The Hall Of The Mountain King
12. Pirates Of The Caribbean
13. Indigo
14. The Last Crusade
15. Sensorium
16. Quietus
17. Chasing The Dragon
18. Feint


Disc 2
01. Never Enough  
02. Beyond Belief  
03. Cry For The Moon
04. Safeguard To Paradise
05. Blank Infinity
06. Living A Lie
07. The Phantom Agony
08. Sancta Terra
09. Illusive Consensus
10. Consign To Oblivion

Design Your Universe
Nuclear Blast
2009

Lire la chronique
01. Samadhi (Prelude)
02. Resign to Surrender (A New Age Dawns, Part IV)
03. Unleashed
04. Martyr of the Free Word
05. Our Destiny
06. Kingdom of Heaven (A New Age Dawns, Part V)
07. The Price of Freedom (Interlude)
08. Burn to a Cinder
09. Tides of Time
10. Deconstruct
11. Semblance of Liberty
12. White Waters" (avec Tony Kakko de Sonata Arctica)
13. Design Your Universe (A New Age Dawns, Part VI)

The Divine Conspiracy
Nuclearblast
2007

Lire la chronique
01. Indigo (prologue) 
02. The Obsessive Devotion 
03. Menace Of Vanity 
04. Chasing The Dragon 
05. Never Enough 
06. La‘petach Chatat Rovetz (the Final Embrace) 
07. Death Of A Dream (the Embrace That Smothers Part VII)
08. Living A Lie (the Embrace That Smothers - Part VIII)
09. Fools Of Damnation (the Embrace That Smothers - Part XI)
10. Beyond Belief

11. Safeguard To Paradise

12. Sancta Terra

13. The Divine Conspiracy

Consign to Oblivion
Transmission Records
2005
01. Hunab K’u ”a new age dawns” ~ prologue
02. Dance of Fate
03. the Last Crusade “a new age dawns” # 1
04. Solitary Ground
05. Blank Infinity
06. Force of the Shore
07. Quietus
08. Mother of Light ”a new age dawns” #2
09. Trois Vierges
10. Another Me “In Lack’ech”
11. Consign to Oblivion ”a new age dawns” #3

The Score
Transmission Records
2005
01. Vengeance is Mine  
02. Unholy Trinity  
03. The Valley  
04. Caught in a Web  
05. Insomnia  
06. Under the Aegis  
07. Trois Vierges (Solo Version)  
08. Mystica  
09. Valley of Sins  
10. Empty Gaze

11. The Alleged Paradigm

12. Supremacy

13. Beyond the Depth

14. Epitome

15. Inevitable Embrace

16. Angel of Death

17. The Ultimate Return

18. Trois Vierges (Reprise)

19. Solitary Ground (Single Version)

20. Quietus (Score Version)

2 metters Sessies (Dvd)
Transmission Records
2004
01. 2 Metersessies  
02. Making of 2 metersessies  
03. Music video's  
04. Making of music video's  
05. The voices of The Phantom Agony  
06. Slide show

The Phantom Agony
Transmission Records
2003

Lire la chronique
01. Adyta "The Neverending Embrace"  
02. Sensorium  
03. Cry for the Moon "The Embrace that Smothers - Part IV"  
04. Feint  
05. Illusive Consensus  
06. Façade of Reality "The Embrace that Smothers - Part V"  
07. Run for a fall  
08. Seif al Din "The Embrace that Smothers - Part VI"  
09. The Phantom Agony 
~ Interview ~